____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

  Le piano ivre   |    Les artistes     |  Historique des oeuvres
   
 
Les textes en italique sont extraits du « Bateau ivre » d'Arthur Rimbaud
 


 

1. TRYPTIQUE DE L'ERRANCE

Cette pièce fut conçue en 1987… Elle est dédiée à Orlando James Louis, mon père et à Philippe, mon frère, qui se définissaient comme des « Aristocrates à la dérive… »

 

Prélude


Cabaret


Vertiges

 

Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

 
   
 

2. BAGATELLE ET NOCTURNE

« Musiques de nuit pour mon Amie «Christine la Tristounette »

  Bagatelle


Nocturne
 

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

 
   
 

3. CINQ PETITS PRELUDES D'HIVER

Ces préludes, tous rigoureusement d'une seule page chacun, furent pensés pour Isabelle Haenni, pianiste secrètement en cachette.

  Petit prélude d'hiver no. 1


Petit prélude d'hiver no. 2


Petit prélude d'hiver no. 3


Petit prélude d'hiver no. 4


Petit prélude d'hiver no. 5
 

Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

 
   
 

4. ANGELUS DELLA MADONNA DELLA SALUTE

Valse lente sur le motif de l'Angélus de l'église médiévale de Monteortone à « L'Ermitage », mon hôtel favori en Italie où furent conçues bon nombre de mes compositions…Elle est dédiée à Jin Jin Fan-Kummer.

   

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

 
   
 

5. DEUX PETITS PRELUDES D'ETE

Deux thèmes déjà utilisés « Au Pays de l'Ailleurs »

  Petit prélude d'été no. 1


Petit prélude d'été no. 2
 

Libre, fumant, monté de brumes violettes,
Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

 
   
 

6. RECUERDOS DE DON JUAN

Hommage à Jean-Sébastien Bach composé à Majorque.

   

Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

 
   
 

7. OPIUM

Oeuvre composée une « Nuit de Chine » en nostalgie de Qingdao… je rêve d'océan, de riz sentant le feu des vendeurs ambulants et de visages aux yeux d'amande… et l'opium de « Ding Ding ». ? ?

   

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

 
   
 

8. BALLADE D'UN VILAIN MAL BARRE

J'avais intitulé ce thème « Ballade d'un Vilain mal barré » en référence au syndrome de « Guillain Barré » qui m'avait foudroyé en 1995. Cette mélodie clôt toutes mes créations réorchestrée à chaque fois dans le style du moment. C'est ma signature musicale à l'instar d'Alfred Hitchcock qui apparaît furtivement à chacun de ses films.

 

 

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.